Aucun élément dans la barre supérieure

Christine Le Nabour-Cloarec
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

Aucun élément dans la barre supérieure

À VITRÉ - POUR RENCONTRER LES SALARIÉS DE L'ADAPEI 35

13 Déc 2021 Christine Cloarec En circonscription

Ce mardi 13 décembre 2021, en circonscription pour rencontrer les salariés du foyer du Vallon de l’ADAPEI 35 (Association départementale des amis et parents de personnes handicapées mentales). Accueillie par le directeur Monsieur Laurent Petit et son directeur adjoint Monsieur Frédéric Rio.

Ces dernières semaines, faisant suite aux mesures du Ségur de la Santé favorables au personnel soignant, une mobilisation à vue le jour au sein des secteurs social et médico-social.

C’est pourquoi, je me suis rendue la semaine dernière à l’IME Étoile (Institut Médico-Educatif), puis ce mardi au FAM du Vallon de Vitré (Foyer d'Accueil Médicalisé), pour entendre les revendications et comprendre la situation.

A l’occasion des accords du Ségur de la santé de juillet dernier, le Gouvernement a institué un complément de traitement indiciaire (CTI) de 183 euros nets par mois pour les personnels des établissements de santé et des EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), dans un contexte de crise sanitaire qui a accru les difficultés rencontrées dans l’exercice de leurs missions.

Le Premier ministre en a conscience, le déploiement de ces mesures, prévu au 1er janvier prochain, se heurte à deux difficultés majeures : 

  • Tous les soignants ne bénéficient pas de cette augmentation, notamment les soignants qui exercent dans un établissement financé par le conseil départemental et non par l’Assurance maladie ; 
  • L’échéance de janvier 2022 est trop tardive compte tenu des tensions de recrutement et des phénomènes de concurrence entre secteurs et établissements. 

Face à cette situation, les salariés la ressentent comme un manque de reconnaissance doublé d’un sentiment d’inégalité qui se fait ressentir. Malgré cela, les équipes restent soudées et solidaires. 

Un sentiment d’injustice que je comprends, c’est pourquoi j’ai souhaité rassurer les équipes en leur affirmant que les choses allaient évoluer.

Le Gouvernement va anticiper la revalorisation de 183 euros, pour qu’elle vaille dès novembre et non dès le 1er janvier 2022 comme prévu initialement.

Une revalorisation sera également financée pour les soignants qui relèvent des foyers et établissements du handicap à la charge des départements. Il n’est pas concevable de conserver ces inégalités de traitement entre les soignants, et surtout entre des soignants exerçant le même métier, sous prétexte que l’un travaille dans une structure financée par l’Assurance maladie et l’autre par le département. Ce nouvel engagement concernera plus de 20 000 professionnels. 

Par ailleurs, une Conférence des métiers de l’accompagnement social et médico-social se tiendra en début d’année 2022. Cette conférence permettra de dessiner un calendrier partagé permettant de concilier de premières avancées rapides et l’engagement d’un travail de fond et dans la durée. Elle sera ainsi l’occasion de mettre tous les acteurs autour de la table afin de trouver une solution pérenne.

J’ai tenu à rappeler aux salariés du foyer du Vallon de l’ADAPEI 35 la création de la 5ème branche de la Sécurité Sociale qui doit nous permettre d'accroître l'efficience du soutien à l'autonomie. Une 5ème branche qu’il va nous falloir faire vivre mais qui vient concrétiser des années de discours.

L’occasion également d’échanger sur des points de vigilance liés au milieu du handicap et notamment l’accroissement du nombre de personnes vieillissantes en situation de handicap : la démographie évolue, les besoins aussi, nous devons anticiper pour nous adapter aux enjeux de demain !

Un échange nécessaire, que je m’engage à remonter auprès du ministère, pour ainsi permettre d’inclure les métiers du médico-social et travailleurs sociaux dans les mesures liées au Ségur de Santé. Je poursuis mon action grâce à l’organisation d’une visioconférence avec la direction et la présidence de l’ADAPEI 35 et par l’échange avec une professeure des écoles de classes ULIS, au sein de ma permanence parlementaire.

Je tenais également à saluer l’ensemble du milieu du handicap et leur exprimer toute ma reconnaissance à l’exercice de leur mission.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.