Aucun élément dans la barre supérieure

Christine Le Nabour-Cloarec
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

Aucun élément dans la barre supérieure

EN COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES POUR PARLER "MON ESPACE SANTE".

16 Fév 2022 Christine Cloarec À l'Assemblée Nationale

En Commission des affaires sociales ce mercredi 16 février 2022, dans le cadre des auditions menées sur les mutations de notre système de Santé. J'ai interrogé Mme Laura LÉTOURNEAU - Déléguée ministérielle au numérique en santé, au sujet de "Mon espace Santé". Désormais disponible pour tous après une expérimentation dans 3 départements (la Loire-Atlantique, la Haute-Garonne, la Somme) , la plateforme - sécurisée - permet aujourd'hui de stocker et partager vos documents/données de santé en toute confidentialité, afin de communiquer avec vos médecins, votre pharmacien... Un petite révolution !

A l'occasion de la mission que m'a confiée le Premier ministre Edouard PHILIPPE en 2018, j'ai eu l'occasion de me rendre en Belgique qui a mis en place ce système depuis des années. Ils constatent aujourd'hui un non-recours important : c'est à dire que 13% des personnes seulement le consultent. Ma question a donc porté sur l'anticipation de ce non-recours, quant à cet outil qui se veut plus efficace et qui est forcément appelé à évoluer.

Ma question et la réponse de Mme Laura LÉTOURNEAU à lire ci-dessous ou à voir en vidéo en bas de page.

Ma question :

"Merci Madame la Présidente,

Bravo et Merci d'avoir avancé aussi vite en si peu de temps. Je vous avoue que je suis très heureuse parce qu'en 2018, j'ai fais un rapport sur le "non-recours" aux droits et j'étais allé voir le système belge, et donc en Belgique, ils ont mis en place ce système bien avant nous, donc merci beaucoup.

Je voulais juste savoir : ils font un constat aujourd'hui, c'est à dire qu'ils n'ont que 13% de gens qu'ils consultent en ligne, et 39% (de ces 13%) qui prennent des rendez-vous en ligne. Je voulais savoir si vous avez anticipé ce possible "non-recours" et quel(s) outil(s) d'analyse vous avez mis en place pour lutter contre ce non-recours.

Merci".

La réponse de Mme LETOURNEAU :

"Sur le sujet d'accès aux droits. Aujourd'hui, il faut séparer les choses. Peut-être que demain, ça aura vocation à converger, mais pas à cours terme :

  • Vous avez "le compte Ameli" qui est plutôt sur le sujet des droits
  • Et mon espace Santé qui n'est pas vraiment un sujet de la puissance publique, mais un sujet du citoyen avec ses professionnels de santé, très médical.

Donc on ne va pas retrouver pour l'instant l'attestation de droit, ou la possibilité de faire des démarches en ligne, via "Mon espace santé". Ca, c'est plutôt via "Ameli". Peut-être que ça a vocation à converger plus tard, mais aujourd'hui c'est comme ça.

Néanmoins, on a bien conscience que les gens qui n'arrivent pas ou qui ne savent pas utiliser "Mon espace santé" seront lésés par rapport aux autres potentiellement. Ils continueront à utiliser les canaux habituels "papiers" - "Mon espace santé" ne va pas les remplacer, ce sera en complément - mais néanmoins, le but est bien que ce soit plus efficace... C'est pour cela qu'il y a tout le dispositif "d'accompagnants numériques" que j'ai détaillés toute à l'heure et sur lesquels je ne reviens pas *"

* Précisions dans le focus ci-dessous.

*Focus : Un accompagnement spécifique pour les plus éloignés du numérique.

Des partenariats inédits et massifs entre les acteurs « santé » et les acteurs de l’inclusion numérique sont en cours de déploiement pour accompagner les usagers à la prise en main de "Mon espace santé".

Le réseau des caisses de l’Assurance Maladie pourra répondre aux questions des assurés sur l’activation de leur espace santé et les orienter vers les dispositifs d’accompagnement.

Les 4 000 conseillers "France Services" recrutés pour favoriser l’inclusion numérique dans les territoires et divers acteurs de la médiation numérique (aidants du réseau « aidants connect », sociétaires de la MedNum, « hubs territoriaux pour un numérique inclusif »…) sont par ailleurs en cours de formation à "Mon espace santé" pour être en mesure d’accompagner les citoyens qui en ont besoin.

Enfin, toutes les personnes et organismes bénévoles désireux d’aider leurs concitoyens à l’utilisation de "Mon espace santé" seront fédérés par des coordinateurs régionaux recrutés pour l’occasion par les Agences Régionales de Santé (ARS) et les groupements régionaux d’appui au développement de la e-santé (GRADeS).

Mon intervention à voir également en vidéo.

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.