À l'Assemblée Nationale

Le 2 mars dernier, je visitais la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de Rennes, avec mes collègues députés François ANDRE -qui l'a présidée de 2008 à 2017- et Mustapha LAABID.

Cette démarche d'observation a été initiée par Adrien TAQUET et Jean-François SERRES, chargés par le 1er ministre Édouard PHILIPPE d'une mission d'information portant sur la simplification administrative dans le domaine du handicap. Cette immersion nous a permis de mieux comprendre les mécanismes à l'œuvre afin de baser notre réflexion sur du concret ; d'aller au fond d'enjeux techniques mais centraux que sont par exemple la relation entre l'administration et les personnes handicapées ou encore la nécessité de repenser le dialogue entre MDPH et CAF (Caisse d'Allocations Familiales)

                                                     Aucun texte alternatif disponible.

Les situations d'un département à l'autre étant très hétérogènes, cette démarche s'est vu déployée sur tout le territoire national, permettant ainsi un retour large, multiple donc fidèle aux réalités du terrain.

✔️ 71 députés mobilisés, indépendamment de leur appartenance politique.
✔️ 44 visites dans les 4 coins de la France, ultra-marin compris.

 

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et intérieur        L’image contient peut-être : 3 personnes, intérieur

Nous nous sommes retrouvés autour de Adrien TAQUET et Sophie CLUZEL - Secrétaire d'État auprès du 1er Ministre - chargée des personnes handicapées, ce mercredi 4 avril 2018 à l'Assemblée nationale pour la synthèse de nos travaux, en attendant le rapport prévu fin avril. Invitée à témoigner sur mon retour d'expérience, j'ai pu confirmer la nécessité de mieux appréhender le parcours d'un usager comme de son dossier, et appuyer sur le fait qu'il est indispensable de partir des besoins des personnes concernées pour identifier les pistes concrètes d'amélioration tout au long des parcours de vie.

En tant que membre de la commission des affaires sociales, je suis particulièrement sensible à toutes les questions liées au handicap. Sur des sujets aussi importants, je veux dire mon attachement à cette méthode basée sur l'immersion, l'écoute des différents acteurs et la prise en compte des réalités différentes en fonction des territoires.
C'est avec optimisme et confiance dans le travail engagé que j'attends le rapport de cette mission que je ne manquerai pas de partager.

L’image contient peut-être : 26 personnes, personnes souriantes


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.