Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

RETOUR SUR MES VOEUX EN LIGNE "SOUTIEN A LA JEUNESSE".

En circonscription

Contexte sanitaire oblige, j’ai décidé de transmettre mes voeux par le biais de trois visioconférences ouvertes à toutes et tous sur des sujets majeurs qui ont fait l’année 2020 et feront l’année 2021 : la santé (qui a eu lieu vendredi dernier), la jeunesse, le handicap et l’inclusion.

Le second « Zoom sur 2021 » s’est tenu ce vendredi 22 janvier 2021 avec de nombreux participants de la circonscription, mais pas seulement, sur des sujets relatifs à la jeunesse et à l’impact de la crise sur cette population. Retour sur mes voeux en ligne, un temps d'échanges riches.

Très impliquée à l’Assemblée nationale ainsi qu’auprès des Missions Locales sur les questions relatives à la jeunesse, j’ai été ravie d’échanger avec des jeunes et des moins jeunes sur les perspectives d’avenir qui se dessinent dans ce contexte de crise.

J'ai commencé par rappeler les nombreuses mesures que comporte le plan "Un jeune Une solution" et les dernières annonces faites à destination plus particulièrement des étudiants comme le ticket à 1 euro donnant accès aux restaurants universitaires, le chèque psy et le retour en présentiel un jour par semaine.

Les sujets ont été nombreux et ont porté principalement sur la situation alarmante des étudiants :

  • La question de la santé mentale des étudiants : La persistance des cours en distanciel engendre une baisse de motivation, un sentiment d'isolement, de l'anxiété et un manque de visibilité dans leur avenir ;
  • La question du décrochage dans l'enseignement supérieur : L’importance de disposer de listes faisant état des étudiants qui ne suivent plus les cours, comme cela existe dans le secondaire. Plus vite un jeune en difficulté est ciblé, plus vite des solutions peuvent lui être proposées.
  • La question du logement : Certains jeunes ont lâché leur appartement, d'autres se retrouvent seuls dans leur logement souvent restreint.
  • La question des emplois étudiants : Beaucoup ont perdu l'emploi qui permettait de financer en partie leurs études ;
  • La question de l'alimentation : Les associations d'aide alimentaire ont constaté l'arrivée d'étudiants en situation de précarité financière.
  • La question du manque d'information et du non-recours aux droits.

Des propositions ont fait consensus :

  • La mobilisation des communes pour proposer des espaces de travail et d'échanges leur permettant de retrouver petit à petit une vie sociale ;
  • L'importance de favoriser la prévention en santé mentale en mettant en place des lignes d'écoute comme le propose l'association Nightline que nous avons auditionnée lors de la commission d'enquête "pour mesurer l'impact de la covid sur l'enfance et la jeunesse".
  • L’importance pour les jeunes d’avoir des équipements téléphoniques et informatiques de qualité – qui pourrait prendre la forme d’un « Pass Téléphonie et internet » pour les jeunes qui n’ont pas les moyens de se procurer des équipements corrects ;
  • La distribution de protections hygiéniques féminines dans les établissements scolaires. En Bretagne, 11 établissements sont pilotes sur le projet, et la région va débuter un travail sur ce sujet
  • Des campagnes d'information sur les droits, aides et services d'accompagnement : Actions des Centres Régionaux des Oeuvres Universitaires et Scolaires (CROUS), le site internet "www.messervices.etudiants.gouv.fr" ; Rôle des Points information jeunesse et des Missions Locales qui sont en capacité de conseiller les jeunes, les renseigner sur leurs droits, les aiguiller dans leurs recherches de « petits boulots » et les accompagner dans leur parcours vers le formation et l'emploi.
  • A moyen terme, la mise en place au lycée de modules "vie pratique" pour outiller les jeunes.
  • La création d'espaces de débats, de participation citoyenne adaptés aux jeunes pour recueillir leur parole sur les politiques publiques qui les concernent.

A l’issue de ces échanges, je me suis engagée à soutenir et à faire remonter tous ces sujets au Gouvernement et au Groupe "La République en Marche" à l’Assemblée nationale mais aussi à poursuivre ces moments d'échanges de façon régulière.

La jeunesse mérite, aujourd’hui plus que jamais, toute notre attention. A travers le Plan 1 Jeune 1 Solution, nous avons développé des mesures fortes pour soutenir notre jeunesse. Néanmoins, il reste un long chemin à parcourir et nous ne devons laisser aucun jeune sans solution.

Un grand merci aux participantes et participants. Rendez-vous le vendredi 29 janvier pour le dernier « Zoom sur 2021 » consacré au sujet du Handicap et de l’Inclusion. Inscrivez-vous ici.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.