Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

À L'HÔPITAL DE VITRÉ POUR M'ENTRETENIR AVEC SON DIRECTEUR

En circonscription

Je me suis rendue à l’hôpital de Vitré pour un entretien avec le directeur, Monsieur Patrick GRAS, ce samedi 23 janvier 2021.

En ce début d’année, la stratégie vaccinale demande aux établissements de santé une nouvelle organisation. Cette rencontre a été l’occasion d’échanger sur le nouveau fonctionnement du service des urgence et aborder les mesures mises en œuvre dans le cadre des différentes réformes concernant le système de santé.

La vaccination en hôpital nécessite une organisation rigoureuse, qui impose la coordination de nombreux acteurs : Préfecture, Agence régionale de santé (ARS), médecins, infirmiers, patients, familles… Une bonne coordination est indispensable.
L’hôpital de Vitré dispose d’une ligne de vaccination, ce qui en permet 48 par jour. Il a déjà vacciné 70% de son personnel de plus de 50 ans. Avec plus de 1000 appels par jours, le planning pour les vaccins s’est rapidement rempli pour cet établissement qui dispose actuellement de doses jusqu’au 14 février.
Les EHPAD de La Gautrays et de La Guerche-de-Bretagne vaccinent efficacement leurs résidents. Le consentement des résidents et des familles semble évoluer dans le bon sens.

  • L’accès aux soins sur le territoire : nouveau fonctionnement des urgences

Ce sujet a été soulevé lors des premiers vœux en ligne que j’ai organisé le vendredi 15 janvier sur le thème de la santé, de l’autonomie et de l’accès aux soins.
Avec Monsieur GRAS, Nous sommes revenus sur cette fermeture du service des urgences de 20h à 8h, effective depuis le 30 novembre 2020, décidée par manque de médecins. La réforme engagée sur la révision du numerus clausus, votée dans le cadre du Projet de loi « Organisation et système de santé », était une mesure attendue et indispensable qui permettra de former davantage de médecins dans les années à venir.
Aujourd’hui, le couvre-feu et le contexte sanitaire, font que la situation reste aujourd’hui favorable puisque les urgences ont baissé de 25%.
La maison médicale de garde, ouverte jusqu’à minuit permet une prise en charge de nombreux cas. Les patients appelant le SAMU sont orientés selon la gravité et l’urgence de la situation vers les hôpitaux de Fougères ou Laval. L’offre de soins d’urgence reste efficace grâce à la bonne coopération entre les différents acteurs d’offre de soins, la gendarmerie, l’hôpital et le SAMU.


Nous avons échangé sur les différentes lois relatives à la santé votées depuis le début du quinquennat, notamment sur le Ségur de la santé. Le directeur a salué les revalorisations salariales des personnels. A titre d’exemple, une aide-soignante en EHPAD, gagne désormais 300€ de plus par mois grâce aux 183€ et à la prime grand-âge. L’Attractivité des métiers et la reconnaissance du personnel soignant, sont, comme l’accès aux soins, des combats menés par la majorité, à l’image de la dernière proposition de loi visant à améliorer le système de santé par la confiance et la simplification adoptée le 8 décembre 2020 à l’Assemblée Nationale.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.