En circonscription

Ma commémoration du centenaire du 11 novembre s’est déroulée en deux temps sur la circonscription.

Ainsi, j’étais à Corps-Nuds ce vendredi 9 novembre 2018 à l’invitation de Monsieur le maire Alain PRIGENT. Avec les élèves de CM1 et CM2 des écoles « Saint-Joseph » et « Jacques-Yves Cousteau », nous avons assisté à la remise du nouveau drapeau aux anciens combattants et citoyens de la paix afin qu’ils puissent défiler avec le dimanche. Un drapeau remis par un représentant départemental de l’ACPG-CATM (Anciens Combattants et Prisonniers de Guerres – Combattants Algérie – Tunisie – Maroc).

Un remarquable travail d’échanges et de reconstitution entre les deux écoles ainsi qu’avec les résidents d’Yze (maison de retraite). Un partage intergénérationnel pour ce devoir de mémoire si important. Un grand bravo aux acteurs du « théâtre de l’Echappée », à Jean Paul Marchand pour son film, ainsi qu’à celles et ceux qui sont à l’initiative de ce moment fort du 11 novembre.

Je me suis rendue à Argentré-du-Plessis le dimanche. Au son du bagad Dor Vras, une matinée marquée par la lecture d’une lettre de poilu par les élèves de 3ème du collège « La Salle Saint Joseph », ou encore par la marseillaise chantée par le conseil municipal des enfants. Merci à Monsieur le maire Jean-Noël BEVIERE pour cette invitation qui fut également l’occasion de fêter l’Europe, avec l’interprétation de son hymne (l’Ode à la joie) en français et en allemand par les collégiens et la signature de la charte des maires et élus de France pour la Citoyenneté Européenne. Parce que rendre hommage et se souvenir, c’est déjà œuvrer pour la paix.

À l’occasion de ce centenaire, comment ne pas s’arrêter sur cette image de 70 chefs d’États et de gouvernements qui, derrière le président de la République Emmanuel MACRON et la chancelière allemande Angela MERKEL, marchent ensemble sur les Champs-Elysées pour aller célébrer la paix. Le souvenir et l’hommage sont mondiaux en ce 11 novembre 2018. 100 ans, mais le temps ne saurait amener à sous-estimer la plus belle réussite de l’Europe. Une paix considérée à tort comme acquise, et qu’il nous faut défendre ardemment en renforçant ce beau projet qui en fut et qui reste le premier outil.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.