Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

À L'ITEP "LES ROCHERS" DE CHÂTEAUBOURG.

En circonscription

À l'ITEP (Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique) "Les Rochers" de Châteaubourg ce lundi 15 février 2021. J'ai été reçue par son directeur M. TELLIER, qui avait participé activement à l'atelier que j'avais organisé autour du handicap en juin 2018, Mme MAE – Cheffe de service et Mme LE TALLEC – Présidente du Conseil d'administration.

L'ITEP est porté par l'association "Ar Roc'h" qui, depuis 1959, gère les établissements et services dédiés aux enfants en situation de handicap intellectuel, psychique et/ou comportemental. Elle répond aux besoins de plus de 200 enfants et leur famille, sur 3 sites en Ille-et-Vilaine: Combourg (avec une antenne à Saint-Malo), Châteaubourg (avec une antenne à Fougères), et Betton.

À Châteaubourg, 77 enfants sont aujourd'hui accueillis et bénéficient d'une action pédagogique, thérapeutique et éducative. La demande est forte et la liste d'attente importante. Un nouveau bâtiment de 1 700 m² est en construction depuis octobre dernier, sur ce site. Livré courant 2022, il sera plus adapté à l'évolution de la prise en charge, avec une partie hébergement de 12 chambres, un espace accueil de jour composé d'un foyer pour les ados, un pôle scolaire, un pôle thérapeutique (motricité, stimulation sensorielle…), ainsi qu'un un open-space pour les services administratifs.

Le dynamisme de l'ITEP est à l'image des nombreux projets en cours et la recherche constante de nouveaux partenariats : L'embauche d'une chargée d'insertion qui démarche les acteurs locaux afin de contractualiser. La mise en place d'une équipe mobile ressources qui, sur toute l'Ille-et-Vilaine, vient en soutien des professionnels intervenant sur le champ éducatif, médico-social, sanitaire et scolaire, auprès de jeunes de 3 à 20 ans en situation complexe. La mise en place d'une unité externalisée, comme la classe spécifique au collège Pierre-Olivier MALHERBE de Châteaubourg pour les enfants, à la période complexe que peut-être l'adolescence.

À 10-11 ans, le jeune s'est développé dans un échec dans lequel il a trouvé une forme de confort. De fait, on laisse s'installer des troubles du comportement. La question de la prévention passe par un diagnostic plus précis et plus précoce que ce qui est proposé aujourd'hui (dés l'école élémentaire). C'est l'une des conditions d'un accompagnement toujours plus adapté, qui doit continuer de s'appuyer sur le formidable travail réalisé par ces équipes au quotidien. Afin de privilégier autant que faire se peut l'intégration dans l'école, la coordination des acteurs sur les territoires et la fluidité entre les structures médico-sociales et scolaires, semble indispensable. Elle doit être renforcée pour sécuriser les parcours de ces jeunes.

Je salue l'engagement passionné et passionnant de l'équipe, forte d'une quarantaine de salariés.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.