Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

ÉCHANGES AVEC LES ACTEURS DE LA SANTÉ DE LA ROCHE-AUX-FÉES.

En circonscription

À Janzé à l'invitation de Monsieur le maire Hubert PARIS ce vendredi 3 juillet 2020, afin d'échanger avec les acteurs de la santé du Pays de la Roche-aux-fées, dans le cadre des remontées pour le Ségur qui se déroule actuellement. Un temps d'échanges venant en complément de mes entretiens précédents, notamment avec les représentants des personnels soignants de l'hôpital de Vitré.

Tous ont salué l'action de la municipalité au plus fort de la crise, pour la mise à disposition d'équipements de protection (masques, blouses…) comme pour l'accompagnement des personnels soignants, avec notamment l'accueil de leurs enfants leur permettant d'assurer leur mission auprès de la population. Une culture "du bon sens" associée aux solidarités locales, et revendiquée par Monsieur le maire qui organisait chaque jour, une réunion de coordination des actions. De nombreuses initiatives dont celle de maintenir le lien avec les personnes de la commune âgées de plus de 70 ans.

À été plébiscitée également la mobilisation du personnel soignant, qu'il soit en établissement ou en intervention à domicile. Un engagement souvent souligné, mais qu'il convient de rappeler alors que se déroule le Ségur de la Santé. Il devra confirmer une revalorisation des carrières, attendue et réitérée à juste titre ce vendredi.

La demande de "confiance au terrain" vient en opposition à des décisions jugées trop centrales. Là aussi, des réponses fortes sont attendues. Au-delà du seul secteur de la santé dans lequel il faudra nécessairement redonner toute sa place au personnel soignant dans la gouvernance, la crise que nous traversons souligne la nécessité, pour nos territoires où la responsabilisation guide l'action politique, d'un nouvel acte de la décentralisation.

La reconnaissance des personnels soignants a également été au cœur de nos échanges. Je regrette qu'elle ait pris dans un 1er temps la forme de primes nationales, le mécanisme lui-même, de part son périmètre et ses conditions nécessaires, générant logiquement de l'incompréhension. J'ai cependant salué la décision du président du Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine d'octroyer une prime de 1000€ au bénéfice des salariés des établissements de la protection de l'enfance, des services d'aide et d'accompagnement à domicile, des foyers de vie et foyers d'hébergement, et des résidences autonomie. Il répond ainsi à la demande du Premier ministre et assume pleinement son rôle de chef de file en matière d'aide sociale, d'autonomie des personnes et de solidarité des territoires.

Ce nouveau temps d'échanges a permis de confirmer non seulement les attentes nombreuses du monde de la santé, mais aussi de la force de l'action au plus près des besoins. Cette confiance plurielle doit devenir un atout essentiel pour affronter les périodes de crises.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.