Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

LIGNE RENNES-CHÂTEAUBRIANT : MA RÉACTION À L'OFFRE ENVISAGÉE.

Communiqués de presse / Prises de position

Se préoccuper des mobilités du quotidien est un défi collectif à relever. Des investissements d'avenir et des décisions en termes d'aménagement du territoire doivent être clairs et actés dès aujourd'hui. Le président de la République l'a affirmé avec force à Rennes, lors de l'inauguration de la Ligne à Grande Vitesse dès juillet 2017 : "la priorité doit être portée sur les transports du quotidien".

C’est en ce sens que j’ai rencontré plusieurs fois les associations, et apporté mon soutien au projet de rénovation et modernisation de la ligne TER Rennes-Châteaubriant.

Si je salue la rénovation de la ligne Rennes-Châteaubriant, force est de constater que l'offre de services proposée aujourd’hui n'est pas à la hauteur de l'enjeu. Personne ne peut se satisfaire que seuls 3 trains sur 7, partant de Rennes chaque jour, aillent jusqu'à Châteaubriant ; Comment expliquer aux habitants que des bus vont être affectés à partir de Retiers alors qu’il a été mis beaucoup d’argent dans ce projet de rénovation ? Par ailleurs, la répartition horaire doit être réinterrogée au regard des besoins croissants : l'offre est aujourd'hui comparable à celle de 2015-2016, avec les cœurs de matinée et d'après-midi négligés.

Alors que nous réfléchissons tous à réduire les émissions des gaz à effet de serre, cette décision amènerait certains habitants à faire le choix de la voiture aux dépends du transport collectif et serait un non-sens.

La pression foncière est de plus en plus forte sur le territoire de Retiers et de Martigné-Ferchaud. Elle est le résultat de l’arrivée de nouveaux habitants ; Ces territoires sont dynamiques et attractifs, certes mais la hausse des prix des logements dans et autour de la Métropole est aussi une raison qui conduit certaines familles à venir s’y installer. Des familles qui n’ont pas toujours les moyens d’avoir deux voitures et consacrer un budget trop important concernant la mobilité.

Il s'agit aussi de la vision que l'on souhaite défendre en termes d'aménagement du territoire. Par ailleurs, sur la question du transport, nous savons que c'est l'offre qui amène la demande, avec un outil qui doit être mis à disposition de l'usager. L’argument du conseil Régional de privilégier le cadencement Rennes-Retiers parce qu’aujourd’hui il y a plus d’utilisateurs entre Rennes et Retiers, n’est donc pas justifié.

L'élection régionale qui s’annonce doit permettre à chacune des listes candidates de se positionner sur ce projet qui touche le quotidien des familles, évocateur de la vision que chacun se fait de l’aménagement du territoire.

Je soutiens les demandes des deux Associations, celle réunissant les élus et l’ACCRET (Association citoyenne Châteaubriant-Rennes en train)

Je salue leur engagement pour améliorer la vie de leurs concitoyens.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.