Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

PLAN PAUVRETÉ : RDV AVEC LE COLLECTIF ALERTE.

À l'Assemblée Nationale

En tant que Députée référente du suivi de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté en Bretagne, j’ai à cœur de rencontrer les acteurs de terrain qui luttent, chaque jour, contre la pauvreté et l’exclusion des plus fragiles d’entre nous.

Ce mercredi 12 mai, j’ai échangé avec le Collectif Alerte Bretagne afin d’évoquer trois sujets majeurs : la lutte contre le non-recours aux droits et les enjeux du Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE).

Etaient présents :

  • Hugues Feltesse - Directeur général de l'’Union Nationale Interfédérale des Œuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux (UNIOPSS)
  • Jean Castel - Vice-Président de Coorace Bretagne (la Fédération nationale d’entreprises de l’économie sociale et solidaire, dont les entreprises de l’insertion par l’activité économique)
  • Armand Chateaugiron - Président du Secours Catholique de Bretagne
  • Daniel Delaveau - Président de la Fédération des Acteurs de la Solidarité de Bretagne (avec qui j'ai échangé le 26 avril dernier)
  • Bertrand Lecornu - Directeur de l’Association Tremplin, résidence habitat jeune de Vitré (que j'ai également rencontré le 1er mars dernier)

Loin de constituer un phénomène anecdotique, le non-recours aux droits est un mal social qui fragilise une grande partie de nos concitoyens et qui plonge dans la précarité les plus vulnérables d’entre eux. Le Gouvernement en a fait un axe fort de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté. Il est fondamental de proposer des solutions efficaces et pérennes.

Aujourd’hui trop de personnes s’épuisent face aux démarches administratives et perdent confiance dans notre système social. Partant de ce constat, le Collectif Alerte préconise de renforcer deux principes essentiels :

  1. « l’aller-vers » pour repérer les invisibles
  2. l’échange d’informations entre les différents organismes qui permet le « dites-le nous une fois ».


Nous défendons l’idée que la différenciation entre les territoires permet une plus grande effectivité des politiques publiques. C’est pour cela que, depuis 2017, nous lançons des expérimentations qui pourront être pérennisées si elles sont efficaces. Pour lutter contre le Non-Recours aux droits, il nous parait pertinent de lancer une expérimentation « Territoires Zéro Non-Recours ».

Le Collectif Alerte a rappelé que le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE) doit inclure tous les acteurs en capacité d’aider les plus précaires sur un territoire donné : Le service public de l'emploi, les services de l'Etat, les collectivités territoriales, les entreprises, les acteurs de l'orientation, de la formation, de l'accompagnement et les associations de solidarité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.