À l'Assemblée Nationale

Ce mercredi 5 décembre 2018, je recevais Mathias GOASMAT, Elie THIBAUT et Titouan MARTIN-BARRE, de l’Association Nationale des Étudiants en STAPS (ANESPTAPS).

Une rencontre qui repose sur un constat : les étudiants sont, de manière générale, de moins en moins nombreux à pratiquer une activité sportive régulière en parallèle de leurs études. Pour y répondre, nous avons échangé sur quelques pistes permettant d’inciter au sport :

 

  • Améliorer le lien entre les fédérations sportives et les universités.
  • Donner plus de place au sport dans les UE des étudiants.
  • Sensibiliser le secteur de la santé à l’enjeu de la pratique du sport (sport sur ordonnance dans les futurs CSU).

Le sport, c’est aussi des métiers riches et variés auxquels se préparent les étudiants en STAPS et qui restent méconnus, notamment des jeunes. En cela, nous avons également échangé sur l’ébauche d’une future collaboration entre l’ANESTAPS et le réseau des missions locales. Forte d’un réseau d’une quarantaine d’associations sur le territoire national, l’ANESTAPS souhaiterait en effet intervenir auprès des Missions locales afin de sensibiliser les jeunes en recherche d’orientation aux métiers du sport et leurs débouchés. Un projet intéressant que je porterai à l’Union Nationale des Missions Locales (UNML) en tant que vice-présidente.

Une rencontre riche de réflexions et de propositions autour du sport. Un vecteur de lien social qu’il nous faut valoriser et partout en faciliter l’accès.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.