À l'Assemblée Nationale

J’étais invitée, ce jeudi 24 janvier 2019, à intervenir devant les directeurs des Entreprises Sociales pour l’Habitat (ESH) du Groupe Arcade au sujet du rapport que j’ai co-écrit avec Julien DAMON et portant sur le versement de la « Juste prestation ».

Le « Groupe Arcade » a été crée en 1979 par Pierre-André PERRISSOL – Ministre du logement. Ses directeurs généraux d’organismes de bailleurs sociaux ou associatif interviennent auprès d’allocataires touchant des prestations sociales : bénéficiaires d’APL, personnes handicapées, familles…

Le pôle social du Groupe Arcade accompagne le développement des collectivités territoriales. Il construit et gère des logements : immeubles, maisons individuelles, résidences intergénérationnelles, pensions de famille pour les personnes en insertion sociale et béguinages, résidences services étudiants, jeunes actifs et personnes âgées, habitat participatif et accession sociale à la propriété. À ses missions de construction et réhabilitation des logement, il a une vraie mission d’accompagnement social qu’il faut souligner.

Par son action il répond aux attentes des pouvoirs publics et aux besoins des ménages, notamment les plus modestes. Il contribue à construire la ville dans sa diversité, à apporter des réponses multiples pour favoriser le renouvellement urbain et accompagner les besoins évolutifs des habitants. Acteur engagé, le Groupe Arcade travaille avec les habitants, facilite le lien social et la solidarité au sein des quartiers.

Durant ces échanges, j’ai pu détailler les principales propositions qui ont été les nôtres concernant le versement de la « juste prestation », et qui ont été en partie reprises dans le plan pauvreté annoncé par Emmanuel MACRON le 13 septembre dernier. J’ai également pu rassurer sur l’APL qui sera directement versée au bailleur, ainsi que sur la future fusion de toutes les aides sociales en une seule.

De riches échanges avec cet acteur social en demande de contractualisation sur l’accompagnement des personnes en logement social. Des échanges qui soulignent une évidence : Oui, le logement fait partie intégrante d’une politique sociale globale et déterminée.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.