Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

ÉCHANGES AVEC LE SOUS-PRÉFET.

En circonscription

Je me suis rendue à Fougères ce vendredi 24 juillet 2020 à l'invitation de Monsieur le sous-préfet de Fougères-Vitré Didier DORE pour un petit déjeuner de travail ; L'occasion de discuter de la situation sanitaire à l'échelle du territoire mais aussi en Bretagne, ainsi que sur la situation économique post-Confinement.

SITUATION SANITAIRE :
La semaine dernière, nous apprenions que l'un des indicateurs était passé dans le rouge sur la région Bretagne avec un R (taux de reproduction du virus) à 2.62 (10 personnes en contaminent 26) alors qu'il était inférieur à 1 au moment du déconfinement. Si ce seul critère ne reflète pas la situation épidémiologique de la région (voir illustration ci-contre - possible d'agrandir), il est cependant un rappel quant à la vigilance qu'il nous faut collectivement conserver. M. le sous-préfet a par ailleurs confirmé le bon fonctionnement du triptyque "Test-"Tracing"-Isolement" sur le territoire, avec un délai de 24 à 48h pour les résultats des tests. Une stratégie qui nous permet de constater qu'aujourd'hui, les contaminations se font majoritairement dans la sphère familiale lors de réunions, d'où l'importance de maintenir les gestes barrières en toute situation.

SITUATION ÉCONOMIQUE :
L'impact de la crise est réel sur le tissu économique, et le sera encore sur les prochains mois. L'accompagnement de l'Etat est et demeure indispensable pour préserver l'emploi. Si cet impact reste contenu sur le territoire (nous sommes actuellement à 85% d'activité avec une tendance à la hausse), je salue la mobilisation des services déconcentrés de l'Etat qui font un travail remarquable dans l'information comme dans l'accompagnement des mesures mises en place.

Quelques chiffres:

L'activité partielle en Ille-et-Vilaine:

  • 20.000 entreprises
  • 240.000 salariés
  • 100.000.000 d'heures demandées

Le fonds de solidarité (FDS)

        Ventilation globale (aide versée au titre du volet 1 (versement par la DGFiP) et du volet 2 (versement par            la Région) au titre de mars à juin).

Mesures de bienveillance (délais de paiement, report d'échéances...)

La jeunesse est particulièrement exposée. 700.000 jeunes (sans compter les profils les plus éloignés de l'emploi) arriveront sur le marché du travail, en septembre dans un contexte qui place le renouvellement des compétences au second plan dans les entreprises, la priorité étant le maintien de l'activité et des emplois. Le plan Jeunes présenté ce jeudi apporte des réponses pour les diplômés, comme pour les plus éloignés de l'emploi. Particulièrement engagée sur le sujet, j'ai indiqué à M. le sous-préfet que je suivrai attentivement le déploiement de ce plan sur le territoire.

Le monde de la nuit n'est, quant à lui, pas autorisé à rouvrir et ne devrait pas l'être prochainement. Une aide pouvant aller jusqu'à 15.000€ par mois, de juin à août, vient d'être annoncée pour accompagner au maximum ces professionnels de la nuit. La fermeture de ces établissements est aussi un facteur aggravant aux troubles à l'ordre public sur lesquels une attention particulière doit être portée.

Merci à M. le sous-préfet pour son accueil et ce temps d'échange. Optimisme et vigilance guident l'action des services déconcentrés de l'Etat avec qui je reste en lien constant.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.