Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

LOI AVENIR PRO : EVALUATION AVEC DES ACTEURS DE TERRAIN !

En circonscription

Jeudi 21 octobre 2021, j’ai organisé une rencontre avec des acteurs de la formation, de l’emploi et de l'accompagnement dans le but de contribuer à l'évaluation de la loi "Pour choisir son avenir professionnel", après 3 ans de mise en oeuvre opérationnelle.

En juin 2017, le taux de chômage atteignait 9,5 %. Trop longtemps considéré comme une fatalité, il a fallu poser des actes forts en faveur de la formation, de l'alternance et de l’emploi. Les ateliers menés en 2018 par les parlementaires, en circonscription, ont permis d'alimenter les débats en amont de la loi. J’avais ainsi organisé 3 ateliers avec une cinquantaine d’acteurs de l’emploi, à Brie, Châteaubourg et Vitré.

Cette loi vise 3 objectifs :

  • Investir massivement dans la formation et les compétences, pour doper la compétitive « hors coût », de notre pays ;
  • Donner les outils à chaque personne, demandeur d’emploi ou salarié, pour qu’elle puisse choisir et non subir son avenir professionnel ;
  • Développer le recours à l’apprentissage qui permet un fort taux d’insertion professionnelle.

Les constats avant la réforme :

  • Les ouvriers avaient deux fois moins accès à la formation que les cadres.
  • Les salariés de TPE avaient deux fois moins de chance d'être formés que ceux des entreprises de plus de 250 salariés.
  • Trop d'entreprises considéraient encore la formation professionnelle comme un coût et une contrainte administrative plutôt que comme un investissement stratégique.
  • Le système de financement de la formation était très complexe et opaque.
  • 1.3 millions de jeunes n’étaient ni en emploi, ni en formation, ni en études.
  • 7% des jeunes étaient en apprentissage contre 15% dans les pays Européens où l'apprentissage est haut et le taux de chômage des jeunes bas (Allemagne).

En 2020, la dynamique de croissance se poursuit malgré la crise :

  • +40% de contrats d’apprentissage signés dans le secteur privé : 495 000 en 2020 contre 283 184 en 2013. En Bretagne en 2020 c’est 24 952 contrats d’apprentissage signés.
  • Création de nouveaux CFA : près de 2 500 centres contre environ 900 en 2018.
  • En 2020 c’est 6 demandeurs d’emploi sur 10 qui accèdent à la formation, contre 3 sur 10 en 2017 : 3.8 millions de compte de CPF (compte personnel de formation) ont été ouverts. 705 326 formations ont été validées.

Lors de cette rencontre, j'ai souhaité m’assurer de l'efficacité de la loi, de l'impact concret sur la situation des entreprises, des jeunes, des salariés et demandeurs d’emploi. Les conclusions de ces échanges seront inclus dans le rapport d’évaluation actuellement réalisé à l’Assemblée nationale par les députés Catherine Fabre et Gérard Cherpion.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.