Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

À LA FACULTÉ DES MÉTIERS DE FOUGÈRES.

En circonscription

À la Faculté des Métiers de Fougères ce lundi 8 mars, pour m'entretenir avec son directeur M. Benjamin PINEAU, et Mme Laurence PIQUEREL – Directrice de formation. Comme je l'ai fait avec l'UIMM le 15 février dernier, j'ai souhaité les rencontrer pour aborder les impacts de la loi "Avenir pro" avant son évaluation par la commission des affaires sociales à l'Assemblée nationale.

La réforme a été un formidable accélérateur pour les CFA historiques, avec des financements leur permettant de choisir les investissements et expérimentations qu'ils souhaitaient mettre en place. Elle a permis de reconnaitre et conforter la place de l'apprentissage dans la formation des jeunes comme une voie d'excellence et d'efficacité.

Par ailleurs, les aides du Plan "Un jeune Une solution" ont permis une augmentation des effectifs à la rentrée de septembre 2020. Un résultat inespéré dans la crise sanitaire et économique que nous connaissons. L'efficacité de la mesure de soutien pour les apprentis majeurs (8000€ versés aux entreprises) a été particulièrement soulignée puisqu'elle a permis le développement de parcours dans des secteurs jusque-là limités faute d'employeurs.

La concertation pour le développement de l’apprentissage, menée de novembre 2017 à janvier 2018, a fait consensus sur la nécessité d’offrir un « sas » aux jeunes, notamment aux plus vulnérables d’entre eux, afin de mieux préparer leur entrée en apprentissage.
La prépa-apprentissage, financée par le plan d’investissement dans les compétences, doit permettre à des jeunes, aujourd’hui insuffisamment préparés, de réussir leur entrée en apprentissage.
Marche pied vers l’apprentissage, les Prépa-apprentissage offrent :

  • Un parcours d’accompagnement permettant au jeune d’identifier les compétences et les connaissances qu’il détient, de développer ses pré-requis relationnels et de sécuriser son entrée en contrat d’apprentissage ;
  • Un accompagnement à l’entreprise qui accueille le jeune, dans ses démarches administratives liées au recrutement d’alternants.

La durée des Prépa peut aller de quelques jours à plusieurs mois, en fonction de la situation du jeune et de son projet. Ce dispositif s’adresse principalement aux jeunes de 16 à 29 ans, en décrochage scolaire, sans diplôme ni formation, en réorientation ou en rupture de contrat d’apprentissage.

Le CFA de Fougères a mis en place une prépa-apprentissage qui obtient de bons résultats. J'ai voulu en connaitre le fonctionnement et les effets de ce dispositif. Ce tremplin vers l'apprentissage semble porter ses fruits avec des résultats plus que satisfaisants.

Le lien avec les entreprises mais aussi avec les acteurs de l'accompagnement vers la formation et l'emploi comme avec les Missions locales, a été abordé ; Un lien essentiel et qui doit être systématisé pour Mr Pineau et Mme Piquerel. L'objectif est d'assurer une continuité dans l'accompagnement des jeunes qui sont orientés par les Missions locales mais aussi pour ceux qui décrochent de l'apprentissage.

Nous avons évoqué l'importance de "l'employeurabilité" des entreprises. La qualité du premier accueil, la formation des tuteurs et la médiation entre le jeune et son tuteur en cas de besoin sont des conditions nécessaires pour éviter les ruptures de contrat d'apprentissage.

Dans le cadre de l'évaluation de la loi pour choisir son avenir professionnelle (Avenir pro), je compte organiser des ateliers, à la fin de ce premier semestre, avec les acteurs que j'avais déjà réunis avant l'examen de la loi et dont le CFA de Fougères faisait partie.

Merci à Mme PIQUEREL et M. PINEAU pour la qualité de cet échange.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.