Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

POINT D'ACCUEIL POUR SOINS IMMÉDIATS : MON INTERVENTION EN COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES

À l'Assemblée Nationale

Ce mercredi 20 janvier 2021, la commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale, examinait en deuxième lecture la proposition de loi, de Cyrille Isaac-Sibille. Ce texte porte création de point d’accueil pour soins immédiats (PASI).

 

Un nouvel outil pour répondre à la demande de soins rapides ne relevant pas des services d’urgence, et qui s’inscrit dans la continuité des différentes réformes portées par la majorité, telles que la stratégie « Ma santé 2022 », des différents PLFSS, du Ségur de la santé, ou dernièrement, du service d’accès aux soins lancé par le Gouvernement… Nous nous sommes engagés dans la facilité d’accès au soin pour tous et à la prévention en santé. Cette proposition de loi va dans ce sens et propose une réponse ambulatoire à la problématique des soins non programmés. 

 

Oratrice pour le groupe La République En Marche !, j’ai indiqué que notre avis restait le même que celui de la première lecture : favorable. 

Retrouvez ici mon intervention :

 

"Madame la présidente, Monsieur le rapporteur,

Nous retrouvons aujourd’hui en deuxième lecture la proposition de loi visant à répondre à la demande des patients par la création de Points d’accueil pour soins immédiats, qui nous avait occupé à l’automne 2019. Je tiens d’abord à remercier notre collègue Cyrille Isaac Sibille de son engagement sur ce sujet important sur nos territoires : il s’agit de créer un nouvel outil pour la réponse à la demande de soins rapides ne relevant pas des services d’urgence. C’est une ambition que notre groupe La République en Marche partage, et nous avions soutenu l’adoption de la PPL en première lecture. 

Notre rapporteur général Thomas Mesnier a d’ailleurs beaucoup travaillé sur le sujet et a remis deux rapports importants, l’un sur les soins non programmés et l’autre sur la refondation des urgences, qui ont permis de faire avancer les choses. À la suite de la stratégie Ma Santé 2022, des différents PLFSS et du récent Ségur de la Santé, notre majorité s’est engagée dans des réformes fortes pour faciliter l’accès de tous aux soins et à la prévention en santé, qui prennent d'ailleurs une importance si particulière dans le contexte de crise épidémique que nous traversons.

Plus récemment encore, le Gouvernement a lancé le service d’accès aux soins qui permet d’orienter les patients dans le système de santé et de répondre aux demandes de soins non programmées. L’expérimentation démarre dans 22 régions pilotes dès ce début d’année. Nous l’avons d’ailleurs  sécurisée par voie législative dans la proposition de loi de notre collègue Stéphanie Rist.

Aujourd’hui, nous retrouvons la proposition de loi du groupe MoDEM que nous avions adopté en première lecture et je ne reviendrai pas dans le détail sur le fonctionnement proposé par son article unique, que le rapporteur a très bien expliqué. Plusieurs amendements sont proposés afin de mieux s’assurer de la complémentarité des PASI avec l’offre de soins existant sur le territoire et de préciser le lien indispensable avec le médecin traitant. Notre groupe sera favorable à ces amendements issus de la majorité parlementaire, qui viennent utilement sécuriser le cadre d’exercice des points d’accueil pour soins immédiats. 

Je vous remercie."

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.