Christine Cloarec-Le Nabour
Députée de la 5ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine

ÉCHANGES AVEC DES JEUNES ENGAGÉS DE LA CIRCONSCRIPTION

En circonscription

À la suite du "Zoom sur 2021" consacré au soutien à la jeunesse, proposé dans le cadre de mes vœux en visioconférence le 22 janvier dernier, j'ai souhaité rassembler des jeunes étudiants, des jeunes actifs et des jeunes engagés dans des associations afin d'écouter leurs témoignages, leurs avis sur les mesures mises en place, leurs propositions face aux impacts de la crise. Je les ai réuni ce samedi 30 janvier lors d'une nouvelle visioconférence.

Étaient présents des membres d'associations de jeunes : "Crions d'Couleurs", "La Jeune Chambre économique du Pays-de-Vitré" (que j'avais déjà rencontré en 2018), "Don Jigi Fest" (connue pour l'organisation annuelle du festival du même nom sur Vitré), mais aussi les Jeunes avec Macron 35.

Des témoignages forts, attestant de l'inquiétude grandissante chez les étudiants et des constats qui appellent des réponses concrètes :

  • Certains manquent de visibilité et de perspective pour l'avenir.
  • Certains ne participent plus aux cours par visioconférence
  • Certains souhaitent se réorienter, voire abandonner leurs études estimant qu'elles n'auront pas de plus-value pour leur insertion professionnelle.
  • Des étudiants ont lâché leur appartement et sont retournés chez leurs parents, tombent dans l'oisiveté et ne trouvent plus de motivations.
  • Un isolement difficile à vivre pour ceux qui sont restés sur leur campus
  • La perte des petits boulots qui permettaient d'arrondir les fins de mois,
  • L'inquiétude liée à la difficulté de trouver un stage
  • La méconnaissance des droits auxquels ils peuvent prétendre
  • Le manque d'interactions sociales

Le plan "1 jeune 1 solution" a été lancé en juillet 2020. Outre les aides à l'embauche des moins de 26 ans et des alternants, il a ciblé très vite l'insertion des jeunes éloignés de l'emploi, peu ou pas qualifiés et l'a fait évoluer au fil de l'eau pour apporter une solution concrète à tous les jeunes inscrits dans un parcours de formation.

Depuis, le gouvernement s'est inquiété de la souffrance psychologique qui affecte un grand nombre d'étudiants et pris en compte nos remontées de terrain.

Des mesures supplémentaires ont été donc mises en place :

  • 2 repas par jours (déjeuner et diner) à 1€ dans les restaurants universitaires pour tous les étudiants (jusqu'alors, le repas à 1€ était ouvert aux seuls élèves boursiers depuis le mois de septembre) ;
  • Le retour en présentiel une fois par semaine pour 20 % des étudiants ;
  • La proposition d'un chèque "psy" ; ....

Des aides et accompagnements à destination des étudiants existent. Il n'en reste pas moins que les étudiants n'en sont pas toujours informés.

Nous avons abordé les propositions actuellement en débat : le capital jeune, le prêt de 10.000€, le RSA jeunes,… Sans privilégier une mesure par rapport à l'autre, un consensus semble émerger sur la nécéssité d'un accompagnement de l'Etat de ce qui fait la vie étudiante : logement, outils numériques, information sur les droits, lutte contre la précarité menstruelle, …

Plus que jamais et plus globalement, il nous faut avancer sur la lutte contre le non-recours aux droits et par ailleurs nous doter de moyens permettant de repérer et prévenir le décrochage dans l'enseignement supérieur.

Des propositions ont émergé comme le recours à la réalité virtuelle, l'ouverture d'espaces de travail et d'échanges dans les communes et la mobilisation des jeunes sur l'élaboration de projets au sein des associations. La plupart engagés au sein d'associations, c'est avec la force de leur expérience qu'ils ont pu insister sur la nécessité d'un maintien de l'engagement associatif, véritable vecteur de lien social.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.